Réseau scientifique de recherche et de publication

[TERRA- Quotidien]
Accueil > Recueil Alexandries > Collections > Livres choisis

Recueil Alexandries

Collection Livres choisis

consulter

Toutes les publications de la collection

à propos

Terra-HN présente les ouvrages (livres d’auteur, livres collectifs ou numéro de revue...), généralement récents, qui font sens au regard des finalités du réseau et dont les auteurs et éditeurs acceptent de publier en ligne une partie au moins de l’ouvrage. Cela permet de promouvoir ces livres auprès des personnes qui bénéficient des informations de Terra-HN grâce au forum de spécialistes "TERRA-Quotidien" (1945 abonnés au 02.05.2016) et la liste d’annonces "TERRA-Mensuel (86568 destinataires au 20.09.2010). Cette formule permet également de mettre des textes de qualité gratuitement à disposition de ceux, tant en Europe qu’en Afrique et dans le reste du monde francophone, qui ne peuvent pas acheter de livres ni accéder à des bibliothèques fournies.

Rédacteurs/trices en chef de la rubrique "Livres choisis" (2016...) : Sadio SOUKOUNA (email : sadiosoukouna@gmail.com, Jérôme VALLUY (email : jerome.valluy@univ-paris1.fr)

contacter le comité de cette collection

recueil-alexandries@reseau-terra.eu

Nouveautés - Question d'actualité

  • "Les oubliés de l’Internet"

    Cultures et langues sur l’Internet, oubli ou déni ?

    Anne-Marie Laulan
    Annie Lenoble-Bart

    Le numérique est souvent qualifié de troisième révolution industrielle. Pourtant, les frontières entre vie privée et vie publique s’estompent, certains États (Chine, Brésil, Allemagne…) envisagent de créer leur propre réseau, autonome, pour échapper à l’espionnage. Peut-on, au-delà, laisser entendre que la connexion universelle puisse faire des victimes, engendrer des exclusions ? Cet ouvrage de réflexion pluridisciplinaire, écrit par des acteurs de terrain comme par des responsables institutionnels, veut attirer l’attention sur un fléau concernant les trois quarts des habitants de la planète, banalisé sous le nom de « fractures ». Ici, il s’observe aux plans économique, individuel ou (...)

  • "Le travail du commun"

    Pascal Nicolas-Le Strat

    Le commun a fait son grand retour dans les pratiques mais surtout dans les discours médiatiques, numériques et politiques. Pascal Nicolas-Le Strat attrape ce terme pour le travailler de manière conceptuelle afin de mieux y revenir dans nos quotidiens. Ce passage obligé permet de retourner voir le commun dans ce qui fait son actualité mais aussi son intemporalité : les biens communs du numérique aux ressources naturelles, des pratiques collectives aux enjeux de communautés, des savoirs expérientiels… L’engagement pour le commun se manifeste avec force. Il est au cœur des luttes sociales et écologiques (squat, occupation, Zone À Défendre…) et au centre d’une multiplicité (...)

  • "Habiter le campement"

    Nomades voyageurs contestataires conquérants infortunés exilés

    Fiona Meadows

    Architectures de nomades, de voyageurs, d’exilés, d’infortunés, de conquérants et de contestataires : Habiter le campement interroge le rapport entre la notion d’habitat, qui implique une pérennité, et celle du campement, qui suppose un état provisoire. Des contextes politiques, économiques et environnementaux ont en effet conduit des milliers de personnes à s’établir et à s’organiser de manière durable dans des campements. Plus de 300 photographies. Collectif sous la direction de Fiona Meadows, https://fr.wikipedia..., commissaire de l’exposition. à visiter : (...)

  • "La Maison des vulnérables"

    Sylvia Zappi

    "A Bobigny, deux immeubles sont récemment sortis de terre sur l’emplacement d’un premier foyer Sonacotra de la région parisienne. Il s’agissait de favoriser la mixité sociale et l’individualisation des modes de vie. Là où seuls des ouvriers immigrés partageaient encore hier leur quotidien, vivent désormais aussi des Français, des femmes, des jeunes, des réfugiés. Pour les anciens, qui ont gagné le confort en perdant l’entre soi, il a fallu faire le deuil de la vie collective. Pour les autres, cassés par l’existence, la nouvelle résidence offre un premier logement. Une pause dans un itinéraire d’abandon et de rupture. A travers le portrait de ces habitants, le lecteur découvre des (...)

  • "Villes nomades"

    Histoires clandestines de la modernité

    Stany Cambot pour Echelle Inconnue

    Une double injonction est aujourd’hui faite aux villes et aux individus : les premières doivent devenir métropoles et les seconds mobiles. Ainsi, au programme de métropolisation du monde, répond une mobilité par lui souhaitée. Une mobilité de cadre métropolitain avec ses oripeaux (téléphones, ordinateurs, etc.) se déplaçant de "cité état" en "cité état" en avion ou train à grande vitesse. Les agents de la fabrique de la ville raccrochent alors le train, architectes en têtes, de peur de rater ce tournant comme ils ratèrent celui du développement pavillonnaire. On se pique désormais de mobile, de léger, de « logement une personne » ou de design de bidonville dans l’espoir qu’un marché (...)

  • "Mobil hom(m)es"

    Formes d’habitats et modes d’habiter la mobilité (XVI e-XXI e siècles)

    Eleonora Canepari
    Béatrice Mesini
    Stéphane Mourlane

    L’ouvrage présente les résultats d’un questionnement collectif sur les formes d’habitat et modes d’habiter en contexte de circulation, voyage ou migration, en explorant les trajectoires habitantes, les pratiques quotidiennes, les techniques constructives et les modalités adaptatives de la mobilité résidentielle. Saisies dans une approche pluridisciplinaire et diachronique, les inscriptions sociales, spatiales et temporelles de l’habitat temporaire sont documentées dans des espaces situés, entre campagnes, villes, régions et pays. Les contributions dépeignent la furtivité des habitants, la fugacité des formes d’occupations, la frugalité des besoins et ressources, la fonctionnalité (...)

  • "La part inconstructible de la Terre"

    Critique du géo-constructivisme

    Frédéric Neyrat

    La conquête de l’espace est terminée ? Non, une nouvelle planète est apparue : la Terre. Ce livre nous fait entrer dans le monde inquiétant des apprentis-sorciers et des puissants businessmen qui rêvent d’une Terre post-naturelle qu’on pourrait reconstruire et piloter grâce aux prouesses d’une ingénierie absolue. Frédéric Neyrat nous conduit au cœur de la pensée constructiviste qui domine aujourd’hui les sciences humaines et sociales, de Philippe Descola à Bruno Latour. Ce courant a abattu la césure nature-culture pour la remplacer par une nature hybride, toujours anthropisée et intégrée dans les réseaux technico-financiers. Et si, en déniant toute altérité à la nature, cette approche (...)

  • "Industrialiser l’éducation"

    Anthologie commentée (1913-2012)

    Pierre Moeglin

    Un spectre hante la recherche en éducation : le spectre de l’industrialisation. Depuis le début du XXe siècle en Amérique du nord et en Europe, le recours à des méthodes et moyens industriels pour enseigner, apprendre et administrer le système éducatif suscite autant d’enthousiasme que d’anathèmes. Les expériences font l’objet d’un nombre croissant d’études et de recherches. Mais leurs acquis se perdent au fur et à mesure. Le but de cette anthologie est d’en restituer l’essentiel. Il apparaît notamment qu’un fil rouge court depuis le taylorisme scolaire des années 1910 jusqu’aux réalisations actuelles du capitalisme académique. Vingt-et-un extraits couvrant un siècle de controverses (...)